Back to Top

Des itinéraires techniques agroécologiques pour optimiser l’utilisation du compost

Face au succès enregistré suite à l’adoption et l’utilisation du compost des jacinthes, les maraichers ont rencontré la contrainte d’application de doses optimales du compost pour leurs différentes cultures. En effet, les cultures maraichères ont besoin de différentes doses d’éléments nutritifs pour donner de meilleurs rendements ; ce qui n’était pas connu par les maraichers qui appliquaient une même dose a toutes les cultures. Suite à cela, le projet d’amélioration de la production maraichère a conduit, grâce à un chercheur de l’université d’Abomey-Calavi, une expérimentation agricole de façon participative avec les maraichers pour définir les itinéraires agroécologiques d’utilisation du compost pour trois cultures principales : la tomate, le piment et l’amaranthe.

A l’issue de cette étude, trois fiches techniques présentant les itinéraires techniques agroécologiques de production du piment, de la tomate et de l’amaranthe ont été produites. Il ressort également de cette étude qu’une augmentation de la dose de compost améliore la croissance et le rendement de ces trois cultures maraichères. La dose optimale recommandée pour les légumes fruits (tomate et piment) est de 20grammes/plant. Pour les légumes feuilles (amaranthe notamment), la dose qui a eu de meilleurs résultats est 30grammes/plant mais la recherche a estimé que cette dose n’est pas encore optimale et devra faire l’objet de futures recherches. Ces résultats ont été appréciés par les maraîchers qui ont compris l’utilité de l’application de doses optimales sur les plants de culture aux fins d’avoir de meilleurs rendements et réduire les risques de toxicité.

Télécharger les fiches techniques de production de l'amaranthe, du piment et de la tomate.